ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent

Le CAP franchit difficilement l'écueil égletonnais.

Le lundi 5 février 2024

Image: 2024-02/egletons-a3.jpg

Les "rouge vert" se sont déplacés en Haute-Corrèze, prévenus des difficultés qu'ils pourraient y rencontrer. De ce fait, les séances d'entrainement, de la semaine précédente, ont été fignolées en conséquence.

Réserves : Egletons 19-57 Pompadour.

L'équipe réserve a livré une copie très sérieuse, face à une équipe éclectique, composée de joueurs expérimentés, de débutants et de jeunes aux qualités indéniables qui avaient posé de sérieux problème aux capistes, à l'aller. 

Les premières minutes sont équilibrées, chaque équipe se rendant coup pour coup. À la 11ème minute, Abdou Cissé déverrouillera le rideau défensif adverse, pour inscrire le premier essai "rouge et vert". Les débats sont virils, mais très corrects. Au quart d'heure de jeu, Stéphane Darfeuille sortira temporairement du terrain, pour se faire soigner une plaie qui nécessitera quelques points. Puis le capitaine JB Lescale verra, à son tour,  sa pommette sanguinoler, après avoir reçu un coup malheureux. Replacé exceptionnellement à l'arrière, Clément Moreau inscrira le deuxième essai capiste. Juste avant le pause, pour sa première titularisation, Kevin Sadarnac permettra au CAP de faire le break, 0-17.

Le début du second acte sera plus compliqué, pour les locaux qui encaisseront 3 essais en 6 minutes, Moreau, Cissé et Sadarnac s'offrant chacun un doublé. Mais les "bleu et blanc" de l'US Egletons n'abdiqueront pas et seront récompensés par 3 essais, contre 1 essai de pénalité et deux essais de Doussaud et Valaize, pour Pompadour. Une magnifique rencontre, intense et rythmée, jouée dans un excellent état d'esprit et très bien arbitrée par un jeune arbitre originaire de Haute-Corrèze qui devrait rapidement gravir les échelons. Les "rouge et vert", auteurs de l'une de leurs plus belles prestations de la saison, remportent une victoire bonifiée (19-57) qui leur permet de rester collés aux basques du leader, l'USJO.

Premières : Egletons 24-32 Pompadour

Prévenus qu'il ne fallait en rien s'attendre au même match qu'à l'aller, les "rouge et vert" ont préparé sérieusement ce déplacement périlleux à Egletons. Les 20 premières minutes sont capistes, dans la possession, le jeu d'occupation et le pragmatisme. Malgré un rideau défensif très dense, les capistes vont faire la course en tête 0-11, grâce à deux pénalités de Romain Lagorce et un essai de Gabriel Rome. Mais à la 25ème minute, les mouches vont changer d'âne. Précis au large et efficaces dans leurs duels, les locaux inscriront un premier essai, puis un second, à peine 2 minutes plus tard qui leur permettront de virer en tête 17-14. Romain Lagorce ramènera les deux équipes à égalité, 17-17, avant les citrons.

Ils ont beau avoir été prévenus, les capistes ont "pris la foudre", pendant un long quart d'heure. L'orage a continué dès la reprise. Le très inspiré ouvreur adverse, inscrira et transformera son essai (24-17). Les "rouge et vert" le comprennent, la clef de cette rencontre sera "la possession" et la bataille des "rucks". Après avoir remis la main sur le ballon, Maxime Lajudie inscrira le deuxième essai, pour les siens, avant que Romain Lagorce ne redonne l'avantage à Pompadour, 24-25, sur pénalité. Les 20 dernières minutes seront d'une intensité rare. Les Haut-Corréziens relancent à tout-va et font reculer les "rouge et vert", à de nombreuses reprises, sans que ces derniers ne craquent. Surement un peu "rincé" par sa longue et belle prestation, l'ouvreur égletonnais manquera deux pénalités difficiles. En toute fin de rencontre, sur une chandelle mal négociée par l'arrière local, Baptiste Delage, récupère le ballon pour inscrire l'essai de la victoire capiste, retirant, un peu injustement, le point de bonus défensif, à des "bleu et blanc" qui auraient mérité le conserver, (voir mieux).

Victoire 24-32. On pourrait conclure en disant que le CAP s'est fait peur, mais ce serait minimiser la prestation de l'US Egletons qui a réalisé une sacrée prestation. On dira simplement que le CAP s'en sort bien car il aurait très pu perdre et sans que cela ne souffre d'aucune contestation. Notons tout de même qu'il y a encore peu, les "rouge et vert" auraient pris 30 points, dans ces conditions. Ils prouvent qu'ils ont du cœur et qu'ils sont capables de glaner des victoires difficiles, en se livrant collectivement durant 80 minutes.

Rendez-vous dimanche 11 février, pour la venue des voisins de l'USJO. Les choses sérieuses débuteront, dès le lever de rideau, avec la rencontre opposant le premier au second.

Liste des actualités

Modifier