ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent

Le CAP s'est vu arrivé trop tôt

Le mardi 4 octobre 2022

La réserve a fait le "job", emmené par un Franck Dumond (15) virevoltant.

Image: 2022-10/310449736-747179459865092-6534244028571860640-n.jpg

Pour son premier déplacement de la saison, le CAP se rendait à Thiviers pour y affronter une rude et solide équipe Périgourdine, composée de nombreux anciens joueurs de fédérale.

Réserves : XV du Haut-Périgord 12-21 CA Pompadour

Accueillis par la traditionnelle haie d'honneur, exécutée par leurs équipiers de l'équipe fanion, les "rouge et vert" mettent du temps à rentrer dans le match. Il faudra attendre la douzième minute pour voir l'ouverture du score,  avec une pénalité de Mathieu Four.

Cinq minutes plus tard, les locaux inscrivent un essai et JB Lescale se voit infliger un carton blanc, confirmant les difficultés rencontrées par son groupe, en ce début de match.

La réaction collective interviendra vers la vingt-deuxième minute. Une pénalité de Mathieu Four et un essai de Vincent Brasse permettront aux visiteurs de reprendre la tête, au tableau d'affichage, 5-11. Mais juste avant les citrons, les locaux se verront accorder un essai de pénalité mérité et vireront en tête, 12-11.

Le second acte présentera des capistes bien plus entreprenants. Nous sommes à la quarante-cinquième minute et après plusieurs offensives avortées, Baptiste Riffaud réussira une pénalité. Puis ce sera Adrien Ségeral, après une belle course qui inscrira l'essai du break, 12-21.

Malgré de nombreuses occasions de part et d'autre, plus aucun point ne sera inscrit. Une rencontre très agréable à suivre, entre deux équipes portées sur jeu. Le CAP remporte une seconde victoire et se devra d'être plus réaliste et surtout mieux disposé, dès l'entame de match, pour éviter d'éventuelles déconvenues. 

Résumé match première :

Premières : XV du Haut-Périgord 34-27 CA Pompadour

Comme leurs équipiers espoirs, les capistes peineront en début de match et encaisseront un essai dès la septième minute. Mais ils se remettront rapidement la tête à l'endroit, en mettant en application tout le travail ressassé, le mercredi précédent. Grâce à une organisation défensive homogène et efficace, les 'rouge et vert" maintiendront leurs adversaires hors de portée et remettront la main sur le ballon.

Après plusieurs offensives, le jeune Stéphane Darfeuille qui a fêté ses 25 ans la semaine dernière, inscrira un premier bel essai, transformé par Romain Lagorce.

S'en suivra un domination sans partage, des visiteurs. Bastien Roubertie, tout juste revenu de blessure, s'écroulera, à son tour, dans la zone de marque. Juste avant la pause, Maxime Lajudie, bien servi par Thomas Marbouty, le capitaine bisounours que tous les enfants voudraient à Noël, marquera le troisième essai capiste. Avec la transformation, les "rouge et vert" atteindront la pause, logiquement en tête, sur le score de 10-19.

Au retour des vestiaires, les capistes dominants du premier acte ont laissé place aux capistes persuadés d'avoir fait le plus dur. Les Corréziens jouent leurs occasions avec trop de facilité, à l'image d'un deux contre un, mal exécuté à la cinquantième, à deux mètres de l'en-but, qui aurait pu éteindre tous les espoirs des locaux. Résultat, les Périgourdins qui venaient de prendre 30 minutes de vagues offensives sur le râble, reprendront du poil de la bête et inscriront un essai à la cinquantième. Ils enchaineront avec un drop et une pénalité, pour repasser logiquement en tête 23-19.

Quand Gabriel Rome inscrira le quatrième essai, après avoir mystifié plusieurs adversaires, on aurait pu être en droit de penser que les visiteurs ne se feraient plus rejoindre. Mais les Haut-Périgourdins, bien conscients de l'opportunité qui leur avait été offerte de rester dans le match, inscriront un essai et une pénalité qui leur permettront de reprendre la tête, 31-24, à 5 minutes du terme.

Malgré plusieurs tentatives, les Corréziens ne feront que buter sur une défense locale intraitable et surmotivée à l'idée de préserver les 4 points d'une victoire qui semblait improbable, à la pause.

Le CAP se consolera d'un point de bonus défensif et pourra garder ce match en référence, avant d'appréhender les prochaines rencontres. Un match se joue pendant 80 minutes. Bravo au XV du Haut-Périgord, pour cette victoire acquise aux forceps.

Liste des actualités

Modifier