ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent

Champion de Nouvelle Aquitaine

Le lundi 29 avril 2024

Image: 2024-04/titre-2.jpg

Après un périple de 3 heures dans le bus, piloté par la fort sympathique Anne-Marie, l'équipe fanion du CAP est arrivée à Lormont qui accueillait deux finales du championnat de Nouvelle Aquitaine.

La première finale a vu l'équipe "C" de Nafarroa disposer de celle d'Oléron 38-19. 

La seconde finale concernait nos "rouge et vert" qui, après une semaine assez rocambolesque, au cours de laquelle ils auront changé trois fois d'adversaires, étaient finalement opposés au CHR Capbreton-Hossegor. Une semaine de préparation peu idéale pour les capistes, mais sans comparaison aucune, avec ce qu'ont dû vivre les Landais. Après avoir été déboutés de leur titre le mardi et une bataille procédurale acharnée, ils ont appris, le vendredi qu'ils étaient finalement qualifiés pour disputer le titre. Quel ascenseur émotionnel !

À un peu moins d'une heure du coup d'envoi, une fois encore, les supporters corréziens ont envahi le stade Jules Ladoumègue. 300 selon les organisateurs. Les chants et les encouragements se sont enchaînés dès l'échauffement des Corréziens, sur le stade annexe.

Après une présentation protocolaire des deux équipes, aux dirigeants de la Ligue et au président de la FFR Florian Grill, le coup d'envoi était donné. Rapidement, les deux équipes se montrent rigoureuse et organisée en défense et ne laissent que très peu d'espace à exploiter. À la 7ème minute, les Corréziens ouvrent le score par Romain Lagorce sur pénalité, aussitôt imité par son vis-à-vis Didat (3-3). Sur une belle incursion dans les 22 adverses, Romain Lagorce  inscrira le premier essai capiste qu'il ne convertira pas (8-3). Véritablement pas dans un grand jour, les "rouge et vert" montrent des signes de fébrilité qu'exploitent parfaitement les Landais. Minjot-Campo inscrit le premier essai pour le CHR. Celui-ci ne sera pas transformé. Logiquement, les Landais reviennent à hauteur des corréziens,8-8, et font preuve de beaucoup plus de pragmatisme. La moindre erreur capiste est convertie en essai. Le CHR vire en tête, 8-22, à la pause, après deux nouveaux essais transformés.

Regroupés autour de Stéphane Dufaure et Laurent Estrade, au centre du terrain, les "rouge et vert" entendent qu'ils ne sont pas si loin ; que le score en leur défaveur n'est le résultat que de petites erreurs, de détails ; qu'il y a la place de réaliser une grosse performance en y mettant les moyens. Le discours des coachs a été entendu. Emmené par un Baptiste Delage repositionné à l'ouverture, le CAP joue plus simplement et profite des nombreux ballons rendus par son adversaire, pour convertir deux pénalités de Romain Lagorce. Revenus à 14-22, l'espoir renait dans les travées du stade, mais une hésitation capiste permet aux Landais de s'offrir un nouvelle balle d'essai. Ils ne se priveront pas de la convertir pour porter le score à 14-27, à la 63ème minutes. Suite aux blessures de Romain Lagorce et Bastien Roubertie, plusieurs changements sont alors réalisés par le staff corréziens, impliquant une totale réorganisation de la ligne de 3/4. Alors qu'ils ont l'occasion de tuer la rencontre, les joueurs du CHR décident d'aller en touche, plutôt que de prendre des points au pied. Les capistes défendent leur ligne bec et ongles et finissent par récupérer le ballon. Après avoir longtemps pilonné le rideau adverse, Florian Manthé réussit à s'écrouler dans l'en-but, à la 75ème minute. Privés de butteur, le staff s'en remet au talent de son couteau suisse, Etienne Maginet qui accepte sa nouvelle mission, sans la moindre émotion. Il réussit son coup de pied et permet au CAP de revenir à 6 points du CHR. Les cinq dernières minutes seront lunaires. Sur le coup de pied de renvoi, un Landais contre Matthieu Mazard, offrant une situation avantageuse au CHR, à cinq mètres de la ligne capiste. Une fois de plus, les "rouge et vert" s'en sortent et réussissent à revenir dans le camp adverse. Cataclysmiques en conquête, les Corréziens réussiront à récupérer tant bien que mal un dernier ballon, alors que le temps réglementaire est terminé. Après deux lancements au large, un retour initié par Baptiste Delage et Axel Vergnolle, décale Benjamin Maurie qui, après deux sauts de cabri, atterrit dans l'en-but. 26-27, l'arbitre signifie que la rencontre sera terminée après la transformation. Stéphane Dufaure amène plusieurs tees à Etienne Maginet qui en choisit un au hasard. Il place son ballon, l'observe, mais celui-ci ne lui convient pas. Plusieurs joueurs Landais protestent et l'arbitre indique à Etienne qu'il lui reste 20 secondes. Le petit couteau suisse place le ballon sur le second tee, recule de trois pas et s'élance immédiatement après avoir balayé sa frange de la main. Le ballon s'élève et libère tout un peuple "rouge et vert" qui a du mal à réaliser ce que vient de réussir son équipe. Les Landais sont abattus, coupables de s'être contentés de gérer le score et d'avoir laissé leurs adversaires à portée de fusil. Toutes les imperfections, les manquements, les hésitations sont oubliées, VICTOIRE et titre régional pour des "rouge et vert" auteurs d'une saison historique et récompensés par leur état d'esprit. Le CAP a savouré jusque tard dans la nuit, son premier titre régional avec ses supporters, bénévoles et dirigeants. Place désormais au championnat de France qui débute le 5 mai, pour l'équipe réserve.

Baptiste Delage, capitaine heureux d'avoir pu apporter le petit plus qu'il manquait à son club de cœur !

Liste des actualités

Modifier